Aller au contenu principal

Jelma : Grève générale en protestation contre le raccordement du puits d’Essoueïbya

Jelma : Grève générale en protestation contre le raccordement du puits d’Essoueïbya

La région de Jelma, relevant du gouvernorat de Sidi Bouzid, commence à reprendre son calme aujourd’hui après les fortes protestations qui ont eu lieu hier 14 mai 2018 suite à l’intervention de la force publique pour le raccordement du puits Essoueïbya creusé en 2014. Les habitants de la région refusent l’exploitation de ce puits qui approvisionne, en eau potable, près de 60 000 habitants de Jelma, Sidi Bouzid Est, Sidi Bouzid Ouest, Ouled Haffouz et El Saida, outre 500 familles du centre de Jelma, et la zone industrielle.

Ils ont mené des mouvements de protestation suivies par la fermeture de la route nationale numéro 3 au niveau de la région d’Essoueïbya, et ce, après l'intervention des forces de sécurité en utilisant du gaz lacrymogène pour les disperser. Suite à l'intervention des forces de sécurité, des cas d'asphyxie ont été enregistrés par l'hôpital local de Jelma, ainsi que la blessure de plusieurs citoyens dont un qui est blessé au crane et deux agents des forces de sécurité dont l'un est dans un état critique.

Pour sa part, le ministère de l’agriculture, des ressources hydrauliques et de la pêche a appelé les habitants de la région d’Essoueïbya à soutenir les efforts de la SONEDE visant à parachever le raccordement du puits Jelma 9 au réseau de la SONEDE, bloqué depuis 2014 en raison du refus des habitants de la région. Ce puits permettra, selon le communiqué du ministère, de « garantir l’approvisionnement des habitants des délégations de Sidi Bouzid ouest, Sidi Bouzid est, Jelma, Ouled Haffouz et les zones avoisinantes et éviter les difficultés enregistrées dans l’approvisionnement en eau potable durant les dernières années »

Dans une déclaration à Flehetna ce matin, M.Zine Elaabidine Derbali, président du Bureau régional du Syndicat des agriculteurs de Tunisie (SYNAGRI) de Sidi Bouzid a indiqué que le calme commence à régner dans la région aujourd’hui… Toutefois, un grand nombre d’habitants de Jelma et des zones proches se mobilisent encore près du puits Essoueïbya et refusent toujours l’application de la décision du gouvernement.

M. Derbali a également souligné que le bureau régional de l’UGTT tiendra une réunion urgente aujourd’hui pour examiner la situation dans la région… Selon ses propos : « Le gouverneur bloque la situation et refuse le dialogue jusqu’à maintenant. Ainsi, la grève générale, entamée le 15 mai 2018, en protestation contre l’usage excessif de la force se poursuivra jusqu’à nouvel ordre… »

Ajouter un commentaire

Texte brut

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.