Aller au contenu principal

Ezzar : Nous n’avons plus de semences locales et notre sécurité alimentaire est menacée

Ezzar : Nous n’avons plus de semences locales et notre sécurité alimentaire est menacée

Le président de l’Union tunisienne de l’agriculture et de la pêche (UTAP), Abdelmajid Ezzar a tiré la sonnette d'alarme : « Nous n’avons plus de semences locales. Nous utilisons, chaque année, des semences importées et hybrides et cela menace davantage notre sécurité alimentaire. »

Le représentant de l’UTAP a souligné que plusieurs efforts doivent être déployés pour développer les grandes cultures afin de multiplier nos semences vieilles de plus 40 ans, à travers la recherche scientifique. Ceci va nous permettre de gagner en efficacité et en productivité. Il faut aussi faire attention au fait que nos semences sont aujourd’hui vendues vers un pays voisin alors que nos agriculteurs n’en ont pas assez »

« Les agriculteurs spécialisés dans les grandes cultures vendent aujourd’hui à perte et nous sommes réellement face au risque d’abandon des grandes cultures dont les superficies ne cessent de régresser » a-t-il réitéré en marge de la conférence tenue le 23 avril à Tunis, par l’Institut national des grandes cultures (INGC) sur le thème “ Les nouvelles technologies dans le domaine des grandes cultures ”.

Ajouter un commentaire

Texte brut

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.