Aller au contenu principal

Algérie : L’importation des laits et sucre sur une échelle ascendante

Algérie : L’importation des laits et sucre sur une échelle ascendante

Les prix à l'importation par l'Algérie des produits alimentaires et agroalimentaires ont connu des tendances variés au cours de l’année précédente.  Une hausse des prix importante a touché la facture d'importation du lait et produits laitiers. Le chiffre est passé à 1,31 milliard de dollars entre début janvier et fin novembre  2017, contre 897,92 millions de dollars durant la même période de l'année dernière, en augmentation de 412 millions de dollars correspondant à une hausse de près de 46%.

Une tendance haussière a également touché les importations des huiles alimentaires brutes, des huiles destinées à l'industrie alimentaire, des sucreries du café et du thé et des légumes secs …. Cependant, l’importation de plusieurs autres produits alimentaires comme les céréales et les viandes ont enregistré une baisse légère. 

Pour ce début d’année, le ministère du Commerce a décidé une suspension provisoire d'importation des fromages, yaourt et produits lactés, fruits secs, fruits frais (à l’exception de la banane), légumes frais (à l’exception de l’ail), viandes (à l’exception de certaines catégories), dérivés de maïs, préparation de viandes, préparation de poissons, sirop de glucose, chewing-gum et bonbons. Cette décision provisoire sera remise à la révision ultérieurement… 

Ajouter un commentaire

Texte brut

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.