Aller au contenu principal

2018 : Amélioration de la balance commerciale des produits alimentaires 

2018 : Amélioration de la balance commerciale des produits alimentaires 

Au cours des deux premiers mois de 2018, la balance commerciale alimentaire a enregistré une amélioration remarquable au niveau du taux de couverture des exportations par les importations qui a atteint 134,2% contre 63% en 2017. Cette croissance est due au doublement de la valeur des exportations alimentaires (+ 109,2%) et au repli des importations de 1,8%. La balance commerciale alimentaire a enregistré un excédent de 268,3 millions de dinars contre un déficit de 295,2 millions de dinars, au cours des deux premiers mois de 2017. Cet excédent a contribué à l'amélioration de la couverture totale de la balance commerciale de 3,1 points, ce qui représente au cours de cette période 74,9%.
La valeur des exportations alimentaires au cours des deux premiers mois de 2018 a atteint l’équivalent de 1052 MD, soit une augmentation de 109,2% par rapport à la même période de 2017.
Cette croissance est justifiée par la hausse des exportations de l’huile d’olive en quantité (54,5 mille tonnes conte 16,4 mille tonnes) et en valeur (544,8 MD contre 143,3 MD) et à l’amélioration du niveau des prix de 14% ; lesquelles recettes ont contribué à la croissance des exportations alimentaires globales de 68%.
L’amélioration des exportations est également expliquée par l’évolution des recettes des produits de la mer et des dattes, respectivement de 79% et de 32%, outre l’accroissement de la valeur des ventes des légumes frais de 64%, notamment les tomates géothermiques, et de la valeur des exportations des conserves de légumes et fruits de 12% et des conserves de poissons de 16%.
D’un autre coté, les exportations des agrumes ont enregistré un repli de 12% en valeur et de 38% en quantité, en raison de la régression de la récolte destinée à l’exportation par rapport à la saison écoulée.
La valeur des exportations alimentaires durant les deux premiers mois de 2018 s’est établie à 15,9% du total des exportations des biens contre 10,8% durant la même période de 2017.
La valeur des importations alimentaires, au cours des deux premiers mois de l’année en cours s’est établie à 783,7 MD enregistrant une baisse de 1,8% par rapport à la même période de 2017. Cette baisse est due à la régression de la valeur des importations des céréales de 16%, notamment le blé tendre, l’orge et le maïs, et de celles du café et thé, respectivement de 41% et de 68%.
Par ailleurs, la majorité des produits alimentaires classés non-essentiels ont enregistré, par rapport à la même période de l’année écoulée, une stabilité dans la structure des importations à un taux avoisinant les 18%.
En revanche, la valeur des importations d’autres produits alimentaires a connu une évolution, à l’instar du lait et dérivés (65%), des huiles essentielles (44%) et du sucre (8%). La valeur des importations alimentaires durant les deux premiers mois de l’année en cours, a représenté 8,9% du total des importations du pays, contre 11,2 % durant la même période de 2017.

 

Ajouter un commentaire

Texte brut

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.