Aller au contenu principal

M.Wassim Boukhris : Il faut agir en urgence contre la vente des œufs de la contrebande sur nos marchés

M.Wassim Boukhris : Il faut agir en urgence contre la vente des œufs de la contrebande sur nos marchés

M.Wassim Boukhris, président de la chambre des volailles relevant du syndicat tunisien des agriculteurs a affirmé à Flehetna l’apparition et la vente d’œufs de contrebande provenant d’Algérie sur nos marchés, à bas prix et sans contrôle.

 « Au début du mois de Février, nous avons appris plusieurs informations sur la vente d’œufs à Feriana au gouvernorat de Kasserine qui, selon plusieurs sources de cette région, proviennent d’Algérie, à travers des circuits de distribution illégales. A cet effet nous avons envoyé des correspondances pour alerter la Direction Générale des Services Vétérinaires, Direction Générale de la Production Agricole et le Groupement Interprofessionnel des Produits Avicoles et Cunicoles (GIPAC). Nous n’avons pas reçu de réponses. » a expliqué M. Boukhris.

« Une semaine après, les producteurs et les commerçants nous ont informés de la vente d’œufs bruns vendus à bas prix sur le marché (800 millimes les 4 œufs) qui ne ressemblent pas aux œufs tunisiens. Selon plusieurs sources de cette région, ces œufs de contrebande proviennent d’Algérie, à travers des circuits de distribution illégales à travers la bande frontalière avec l'Algérie (Kasserine, Sidi Bouzid, Tozeur et Gafsa). A cet effet, ils sont commercialisés sans facture et sans contrôle, chose qui pourrait induire des risques sur le produit local » selon ses dires. 

Interrogé sur les mesures engagées par les différentes parties concernées suite aux alertes adressées aux différents intervenants : « Nous n’avons rien reçu de la part du ministère et des directions, sauf le Groupement Interprofessionnel des Produits Avicoles et Cunicoles (GIPAC) qui a contacté le ministère de l'agriculture des ressources hydrauliques et de la pêche pour l’informer et s’est engagé, depuis quelques jours, à suivre cette affaire pour contrôler ce phénomène»
Le président de la chambre des volailles, relevant du syndicat des agriculteurs a réitéré son appel aux autorités à agir en urgence pour freiner ce phénomène et pour protéger la filière en Tunisie. L’invasion de ces œufs sur les marchés sera un coup dur pour notre patrimoine et aurait un impact sur les prix de vente » 

 

Ajouter un commentaire

Texte brut

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.