Aller au contenu principal

L’ITES propose des mesures agricoles d’urgence au Covid-19

L’ITES propose des mesures agricoles d’urgence au Covid-19

L’Institut tunisien des études stratégiques (ITES) a élaborée dans le cadre de son étude en cours sur le thème “La Tunisie face à la Covid-19 à l’horizon 2025” une étude l’agriculture et les mesures d’urgence.

Parmi les mesures proposées :

  • L’accroissement et la stabilisation de l’offre et la constitution de stocks de réserves de produits agricoles et agroalimentaires
  • Le soutien à l’exportation et la rationalisation des importations et la satisfaction des besoins de consommation des ménages tunisiens.
  • Accorder un soutien spécifique aux populations rurales vulnérables, aux populations en situation de chômage obligatoire et aux agriculteurs, pêcheurs et industriels en difficulté, et la dématérialisation de l’agriculture, de l’activité de pêche et des industries agroalimentaires.
  • Augmenter l’enveloppe budgétaire réservée aux crédits de campagne et d’investissement, d’assurer l’approvisionnement des exploitations agricoles en semences, intrants et facteurs de production à temps et alléger les procédures administratives lors de l’importation d’intrants agricoles.
  • L’élaboration d’un programme national d’innovation des systèmes de cultures, de pisciculture marine et continentale, d’élevage et des systèmes de production et de transformation
  • La rédaction des protocoles sanitaires de lutte contre la Covid-19 prenant en compte les spécificités de chaque activité agricole et le renforcement de la sécurité et la disponibilité du transport public, vers les zones industrielles et les ports de pêche.
  • La valorisation des produits périssables, en encourageant les projets de stabilisation (séchage, conserves, fermentation) des excédents des produits agricoles périssables, des sous-produits aquatiques et des rejets de la pêche et des industries agroalimentaires et en réservant une enveloppe budgétaire pour encourager la création d’unités de transformation des produits agricoles périssables.
  • L’élaboration d’un plan trimestriel prévisionnel de stockage, compte tenu de la situation du marché, de créer des guides pour minimiser les pertes au niveau de la récolte, du transport, du stockage et de la transformation
  • La mobilisation des moyens de l’Etat et du secteur privé, pour assurer la collecte et la constitution de stocks stratégiques en produits de base, tout en augmentant la capacité de stockage.
  • L’optimisation de la diplomatie économique, pour exporter les stocks actuellement disponibles et les productions d’huile d’olive, de dattes, d’agrumes et de produits de mer
  • La révision et l’assouplissement des modalités de contrôle officiel lors des opérations d’export des produits agricoles et agroalimentaires
  • La réduction des délais d’expédition dans les ports tunisiens, en accordant la priorité aux produits agricoles et agroalimentaires et en mettant à niveau les installations portuaires avec la mise en place d’un “passage vert”, destiné aux produits périssables et l’amélioration des conditions et de la capacité de stockage des produits de la pêche, dans les aéroports.

 

Ajouter un commentaire

Texte brut

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.