Aller au contenu principal

Les prix selon le Ministère du commerce et le Ministère de l’agriculture : Deux bilans absolument contradictoires !

Les prix selon le Ministère du commerce et le Ministère de l’agriculture : Deux bilans absolument contradictoires !

Très positif sur le diagnostic, l’Observatoire national de l’approvisionnement et des prix (ONAP) relevant du ministère du commerce a indiqué hier que les prix de la plupart des produits agricoles ont connu une baisse durant la période s’étalant du 13 au 20 avril en cours.

Des données positives, voire même très … rassurantes !

L’ONAP a indiqué que les prix des légumes ont connu une baisse entre 7 et 29%. Ainsi la pomme de terre a enregistré une baisse de 17 à 21%, les tomates entre 24 et 25%, le piment fort entre 25 et 28%, les petits pois entre 13 et 15% et les fèves entre 23 et 25%. Quant aux fruits, ils ont aussi connu une baisse entre 7 et 33%. Les prix des fraises ont baissé de 20 à 33%, les pommes entre 29 et 30%, les bananes entre 7 et 17% et les dattes entre 10 et 11%.

L’ONAP a également noté que les prix des viandes ont aussi enregistré une baisse entre 3 et 11%. Le prix du poulet a baissé de 6 à 11% et l’escalope de dinde de 3 à 7%. 
Cette même source a souligné que cette baisse des prix constaté dans tous les marchés et dans toutes les régions du pays est due essentiellement aux campagnes de contrôle organisées par les services du contrôle économique depuis le 12 avril dernier en coordination avec les services sécuritaires et douaniers qui ont visé le transport routier, les marchés de gros, les marchés de détail et les dépôts ce qui a permis de lutter contre la spéculation et d’améliorer l’offre.

ONAGRI : Le bilan est plutôt assez inquiétant …

En revanche, et contrairement aux données déjà citées, l’Observatoire national de l’Agriculture relevant du ministère de l’agriculture, des Ressources Hydrauliques et de la Pêche, dévoile un autre bilan …. 
Selon l’ONAGRI, les prix de la plupart des légumes, fruits et poissons ont suivi leur hausse au niveau du marché de gros de Bir El Kassaa durant la première quinzaine du mois d’avril 2019.

Les augmentations des prix les plus remarquables, ont été enregistrées pour les dattes (Deglet Nour), de 67%, à 8,5 D/Kg, les tomates de 51%, à 1384 millimes, les prix des pommes de terre de 36,4%, pour atteindre 0,966 millimes, les oignons qui ont évolué de 37% pour atteindre 631 millimes et les piments forts qui ont connu une levée de 5% pour arriver au prix de 2493 millimes.  Les prix des fraises ont aussi connu une hausse de 16%. 
L’ONAGRI explique cette hausse par rapport à la même période en 2018, par la baisse relative de l’approvisionnement du marché en ces produits. Et indique, dans ce même contexte, que quantités vendues ont baissé de 7%. 

La tendance haussière a aussi, touché les prix des poissons malgré une évolution des quantités disponibles au niveau de ce marché. Pour ce qui est des sardines, leur prix a augmenté de 30%, malgré une hausse de l’approvisionnement de 44%.

Constat : Ces deux bilans, qui dévoilent des contradictions fondamentales, amènent le consommateur à entrer de plain-pied dans de nouvelles confusions et le pousse à remettre en question la crédibilité du gouvernement, notamment dans le contexte actuel… 
 

Ajouter un commentaire

Texte brut

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.