Aller au contenu principal

Les moyens du ministère de l’Agriculture pour lutter contre le charançon rouge sont modestes …

Les moyens du ministère de l’Agriculture pour lutter contre le charançon rouge sont modestes …

« Le ministère de l’Agriculture, des Ressources Hydrauliques et de la Pêche a affirmé que les moyens humains et financiers pour lutter contre le charançon rouge sont très modestes, ils ne dépassent pas 4,2 MD. » selon le sous-directeur de la santé végétale aux points de passage frontaliers, au ministère de l’Agriculture, M.Imed Jaouadi.

Jaouadi a reconnu, lors d’une journée d’information sur cette question, que « le charançon rouge menace toujours les oasis du Sud, d’autant que cet insecte peut attaquer ces oasis, à partir de la Libye et de l’Algérie » 

Le responsable indiqué qu’il est « difficile de capter cet insecte, d’autant plus que sa propagation est très rapide et peut s’effectuer à travers même des objets, affirmant qu’il à été irradiqué définitivement, dans la banlieue nord de la capitale, mais demeure présent dans des endroits limités à Ben Arous, Manouba et Ariana. Le traitement est effectué continuellement, par des équipes permanentes présentes dans tous les commissariats agricoles au Nord »

 

 

Ajouter un commentaire

Texte brut

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.