Aller au contenu principal

Lancement du dialogue national sur la politique tarifaire de l’eau d’irrigation pour la pérennisation des périmètres publics irrigués

Lancement du dialogue national sur la politique tarifaire de l’eau d’irrigation pour la pérennisation des périmètres publics irrigués

La Tunisie, un pays avec un climat aride et semi-aride, est confrontée à des ressources en eau limitées et vit déjà sous stress hydrique. La demande croissante en eau, la surexploitation de cette ressource, la conjoncture climatique défavorable et les exigences d’une gestion complexe aggravent la situation, amenant parfois à des ruptures d’approvisionnement en eau des irrigants.
L’agriculture irriguée est une activité très consommatrice d’eau. On estime qu’elle utilise environ 80% des prélèvements d’eau en Tunisie. Elle a aussi un caractère stratégique très important pour l’économie du pays et pour la sécurité alimentaire de la population. Occupant seulement 8 % des terres agricoles, l’agriculture irriguée produit environ 35-40 % de la valeur totale de la production agricole. Dans ce contexte, la pérennisation des infrastructures hydrauliques et des équipements collectifs, la bonne gestion, l’utilisation rationnelle et la valorisation des ressources en eau, ainsi que la rémunération équitable du service de l’eau, constituent des défis primordiaux pour le pays.  

C’est dans ce cadre que L’« Etude d’évaluation de la politique tarifaire, sa révision et la mise en œuvre de nouveaux modes de tarification », financée par la KfW dans le cadre de la coopération entre l’Allemagne et la Tunisie, a été lancée par le Ministère de l’Agriculture, des Ressources en Eau et de la Pêche. Elle a pour objet l’évaluation de la situation actuelle, l’analyse des coûts du service de l’eau, la détermination des modes de tarification, l’application des tarifs et le recouvrement des redevances.

Pour conduire cette étude d’une manière participative avec toutes les parties prenantes, un dialogue national sur les enjeux de la gestion de l’agriculture irriguée est lancé. L’objectif est d’aboutir à une utilisation plus rationnelle des ressources en eau et d’obtenir un meilleur recouvrement des coûts du service de l’eau d’irrigation par la mise en œuvre d’une nouvelle politique tarifaire issue d’un consensus et capable d’assurer la pérennisation de l’agriculture irriguée.
Le dialogue national donnera lieu à l’organisation de plusieurs conférences nationales et régionales et de plusieurs ateliers nationaux et régionaux d’échanges, avec une forte participation des acteurs concernés, y compris une conférence qui a eu lieu au mois de février sur l’eau et le développement de l’irrigation en Tunisie, et un autre point de presse tenu au palais du gouvernement à la Kasbah sur les grands projets dans le domaine de l’eau ( projet de barrage supérieur de Mellègue, barrage Oued Douimes, projet Saïda et Kalâa …) 

 

Ajouter un commentaire

Texte brut

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.