Aller au contenu principal

L’Amandier (Prunus dulcis mill.)

L’Amandier (Prunus dulcis mill.)

1. Présentation

Nom botanique: Prunus dulcis mill.

Famille: Rosacées

 2. Exigences pédoclimatiques/ aspects physiologique

Sol: 

L’amandier préfère les sols limoneux profonds, légers  et perméables. 

Il tolère les sols calcaires.

L’amandier ne tolère pas les sols lourds très compacts, hydromorphes

pH sol: 

L’amandier tolère les sols alcalins à pH jusqu’à 8,5

Température: 

L’amandier est une espèce relativement résistante au froid, elle nécessite de basses températures hivernales pour la levée de la dormance (100 à 400 heures de froid),

 Les fortes températures affectent négativement le remplissage de l’amandon.

Humidité Relative (HR):

Il redoute la forte hygrométrie dans les phases de floraison et de croissance

3. Croissance et développement 

Floraison 

   • Organes de fructification : structures courtes ou moyennes.

    • Epoque : de décembre à mars selon la variété 

    • Durée : de 10 à 30 jours :

                  • 1° vague 10% de fleur

                  • 2° vague 70% la plus importante

                  • 3° vague 20% concurrence avec nouaison

Type : entomophile (3 à 4 ruches d’abeilles /ha). 

4. Variétés les plus utilisées en Tunisie

 Veuillez consulter notre catalogue des variétés végétales 

5. Multiplication  

Méthodes de multiplication

   - semis sur place (en automne) puis  faire le greffage (Méthode sfaxienne) : c’est une méthode qui est plutôt adaptée pour les régions arides et semi-arides.

   - Plantation du porte-greffe puis le greffage

Il existe deux types de greffage : 

   - Ecussonnage à œil poussant

    - écussonnage à œil dormant

Porte-greffes : Amandier amer, GF 557, GF 677, Cadaman, Garnem, Monegro 

6. Plantation :

Modes de plantation : gobelet 
Densités de plantation :  

Densités de plantation

7.  Les opérations culturales

Entretien : 

La pollinisation est entomophile, recours à l’utilisation de 3 à 4 ruches d’abeilles par ha

Pas d’éclaircissage chez l’amandier

Taille : elle consiste à supprimer le bois mort et les branches trop emmêlées afin qu’à aérer le centre de l’arbre et pour le soleil puisse mieux pénétrer.

Fertilisation : 

La fertilisation doit être raisonnée selon les exportations des fruits et du bois de taille, et selon l’analyse foliaire.

Irrigation : 

Détermination des besoins en eau : 

    • Quantité d’eau d’irrigation : de 0 à 3 000 m3/ha/an

    • Mode d’apport : goutte à goutte et parfois à la raie 

L’amandier n’exige pas une eau de qualité, mais il craint l’asphyxie racinaire

Cet arbre résiste bien à la sécheresse une fois installé, cependant l’irrigation devra être régulière les trois premières années, le temps que les racines s’installent correctement, ensuite il n’aura pratiquement plus besoin d’apport d’eau sauf en période de sécheresse prolongée.

Récolte :

Type de maturité : 

• Maturité physiologique

• Maturité commerciale

     *Amande verte

     * Coque sèche

 Indices de maturation :

     * Visuel

Type de récolte 

La récolte est manuelle pour les fruits verts

Les fruits secs sont récoltés par gaulage ou secouage de l’arbre

Conditionnement (coque sèche)

   -Ecalage manuel : élimination de la gove 

   -Séchage à l’ombre jusqu’à 8% d’humidité

   -Triage / Calibrage

   -Cassage manuel (7 kg/ouv./j) ou mécanique

   -Conservation 3 à 7 mois à T° ambiante

8.  Maladies et ravageurs

Les ravageurs 

Les ravageurs

Maladies cryptogamiques

Maladies cryptogamiques

Maladies bactériennes

                     

Maladies bactériennes

    

MALADIES AMANDIER

 9. Conditions de conservation 
Les amandes peuvent  être conservées 7 à 8 mois à la température ambiante et à une hygrométrie relative inférieure à 70%.

Ajouter un commentaire

Texte brut

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.