Aller au contenu principal

La difficulté d’écoulement au marché du gros oblige les agriculteurs à détruire 40 à 50 tonnes de produits quotidiennement 

La difficulté d’écoulement au marché du gros oblige les agriculteurs à détruire 40 à 50 tonnes de produits quotidiennement 

Suite à une visite effectuée hier au marché du gros de Bir Kasaa, M.Ibrahim Trabelsi, représentant de l’UTAP a indiqué que «Des agriculteurs qui s’estiment victime d’une absence de stratégie du gouvernement pour les épauler dans l’écoulement de leurs produits sont en train de détruire des quantités qui varient entre 40 à 50 tonnes de produits agricoles».  

Selon la même source, les « habbata » sont en train de refuser ces produits, et ce suite aux décisions arbitraires du ministère concernant les autorisations préalables de l’exportation des fruits estivales.

Dans ce même contexte, M.Trabelsi a indiqué que la situation devient de plus en plus critique notamment pour les agriculteurs de plusieurs régions Mannouba, Beja, Seliena, Bizerte , Sidi Bouzid et Gafsa qualifiés selon ses termes « régions sinistrées ».

 
 

Ajouter un commentaire

Texte brut

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.