Aller au contenu principal

INC : Les analyses prouvent la qualité du thon commercialisé en Tunisie

INC : Les analyses prouvent la qualité du thon commercialisé en Tunisie

L’Institut National de Consommation (INC) vient de publier les résultats des analyses et essais comparatifs réalisés sur les conserves du thon à l'huile afin de défier les polémiques autour de  la qualité du thon et prouver la non-utilisation d’autres espèces à l’instar des dauphins ou des poissons des eaux douces.

Mme Darine Dogui, Directrice des analyses comparatives à l’INC a annoncé, dans ce cadre, l’analyse de 16 références de thon entier 8 marques de conserves de thon à l’huile d’olive et 8 marques de conserves de thon à l’huile végétale, outre 4 marques commerciales provenant des circuits non-organisés sans les intégrer dans le tableau final.)
Pour l’échantillonnage principal, Mme Dogui a indiqué que l’INC a calculé le poids net et le poids égoutté, apprécié le mode de présentation, essayé de chercher la nature de l’espèce grâce à l’analyse de l’ADN, chose première en Tunisie. Les recherches ont également concerné l’histamine, le milieu de couverture, la teneur en sel (naturel ou ajouté) et l’évaluation de  la qualité de l’étiquetage et de l’emballage.  D’autres recherches ont été menées sur  le cadmium et le plomb mais également le mercure, puisque le thon en boîte peut en outre constituer une source dangereuse de mercure, car les polluants industriels déversés dans la mer se retrouvent enfin dans les poissons et la chaîne alimentaire.

Les résultats des analyses et tests comparatifs, qui ont duré une année,  ont montré que 100% des marques commercialisées contiennent du vrai thon. S’agissant du mercure, la majorité des marques respectent les taux tolérés, à l’exception d’une seule marque, qui a été signalée aux structures de contrôle.  Pour le plomb et le cadmium, les résultats des analyses ont montré que leurs taux sont très faibles dans la majorité des marques. 
Les analyses ont aussi révélé que l’une des marques commercialisées comme étant du thon à l’huile d’olive contient en réalité de l’huile végétale et elle a, de ce fait, été déclassée. Concernant la teneur en sel, une seule marque a pu décrocher la remarque ”bien”, 3 marques ont eu la remarque “acceptable”, 7 marques ont eu la remarque “insuffisant” et 5 marques ont eu la remarque “faible”.

Selon Mme Darine Dogui, la production tunisienne de la pêche et de l'aquaculture a atteint 129,5 mille tonnes en 2017, la majeure partie de cette production est destinée à la consommation à l’état frais et environ 15,6 % (en 2017) de cette production est exportée (principalement sous forme congelée) et 30 % (2017) est transformée en conserves et semi-conserves de thon et sardines. 
Selon le ministère de l’agriculture, de la pêche et des ressources hydrauliques, les exportations en thon rouge ont enregistré, au cours de l’année 2017, un accroissement notable en quantité de 79%, à 780,4 tonnes, mais aussi en valeur de 124% à 28,3 millions de dinars. La balance commerciale de produits de la pêche a enregistré en 2017 un excédent de 250,4 MD, contre 192,8 MD en 2016.

Ajouter un commentaire

Texte brut

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.