Aller au contenu principal

INAT : Forum sur les exportations agricoles et les défis de la sécurité alimentaire le 14 Novembre 2018

INAT : Forum sur les exportations agricoles et les défis de la sécurité alimentaire le 14 Novembre 2018

La sixième édition du "Forum de l'emploi et des stages" organisée par l'INAT Junior Entreprise aura lieu le mercredi 14 Novembre 2018 à l'Institut National Agronomique de Tunisie à partir de 8h30 pour aborder le thème " Les exportations agricoles en Tunisie face aux défis de la sécurité alimentaire", en présence de plusieurs acteurs et experts du domaine, plus particulièrement les anciens de l'INAT qui seront présents afin de vous en dire plus quant à leur vision stratégique de point de vue exportation. 
Ce rendez-vous donne l'occasion de visiter les différents stands mis à votre disposition et représentés par les entreprises du domaine agronomique, il expose les différentes offres de stages tout en mettant en avant les prestations de services qu'ils suggèrent. 

Le secteur agricole occupe en Tunisie une place importante dans les stratégies et les modèles de développement et ce, en raison de la contribution de l’agriculture à la création d’emplois ainsi qu’à l’équilibre de la balance des paiements à travers l'exportation des produits agricoles et agroalimentaires. 

L’agriculture tunisienne revêt alors une importance cruciale de par sa contribution à la sécurité alimentaire et à la garantie d’une activité et d’une source de revenu à la population rurale. Dans ce contexte, plusieurs filières phares ont connu un essor appréciable et ont enregistré des performances inédites notamment l’huile d’olive et les dattes.
Cependant, le club INAT Junior Entreprise veut mettre l'accent sur les variables qui caractérisent l'économie tunisienne et qui présentent des influences importantes et différentes selon les produits. 

Dans le cas tunisien, c'est le niveau de la production qui détermine les quantités à exporter après satisfaction de la demande locale. Pour la plupart des produits, la production vise en priorité́ le marché́ intérieur, les exportations ne sont recherchées que dans un deuxième temps. De ce fait, la production a peu suivi les nouvelles exigences quantitatives et surtout qualitatives de la demande étrangère.

En effet, pour pouvoir exporter nos produits, il faudra adopter ce que l'on appelle "Les Signes Officiels de Qualité et d'Origine": norme en parfaite adéquation avec les aspirations les plus actuelles des consommateurs. Cela permet aux producteurs qui le souhaitent de faire reconnaître les qualités particulières de leurs produits tout en apportant aux consommateurs des garanties sur l'origine des produits et leur mode d'élaboration ainsi que leurs spécificités, leur traçabilité et leur crédibilité grâce à des contrôles sérieux et précis reposant sur des cahiers des charges stricts dont le respect est régulièrement contrôlé par des organismes agréés par les pouvoirs publics.
Par ailleurs, les efforts de commercialisation demeurent encore insuffisants. Une nouvelle politique d'exportation orientée vers la satisfaction des exigences des marchés étrangers reste à mettre en œuvre pour entretenir les flux d'exportation et préserver l'image de marque des produits tunisiens. 

Ajouter un commentaire

Texte brut

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.