Aller au contenu principal

Hausse des besoins en aide alimentaire dans 44 pays dont 34 en Afrique

Hausse des besoins en aide alimentaire dans 44 pays dont 34 en Afrique

Selon le rapport de la FAO sur les Perspectives de récolte et situation alimentaire publié récemment, les conflits et les chocs climatiques demeurent des facteurs importants soulignant les niveaux élevés de grave insécurité alimentaire dans les pays nécessitant une aide alimentaire externe, la pandémie du COVID-19 a également provoqué des pertes de revenus.

Les prévisions de la FAO pour l'ensemble de la production céréalière dans les pays à faible revenu et à déficit vivrier (LIFDC) pour la saison 2020/21 s'élèvent à 492,7 millions de tonnes, soit 6% au-dessus de la moyenne, marquant ainsi une hausse de la production pour la cinquième année de suite. Néanmoins, les populations augmentent plus vite et le total des importations en provenance des LIFDC est estimé à 73,4 millions de tonnes, soit en hausse de 5 pour cent par rapport à l'année précédente, ce qui reflète également des baisses de production dans plusieurs pays.

Le rapport liste les 44 pays suivantsdont 34 se situent en Afrique, comme ayant besoin d'une aide alimentaire extérieure : l'Afghanistan, le Bangladesh, la Birmanie, le Burkina Faso, le Burundi, CaboVerde, le Cameroun, la République centrafricaine, le Tchad, le Congo, la Corée du Nord, la République Démocratique du Congo, Djibouti, l'Erythrée, l'Eswatini, l'Ethiopie, la Guinée, Haïti, l'Irak, le Kenya, le Lesotho, le Libéria, la Libye, Madagascar, le Malawi, le Mali, la Mauritanie, le Mozambique, la Namibie, le Niger, le Nigéria, l'Ouganda, le Pakistan, le Sénégal, la Sierra Leone, la Somalie, le Soudan, le Soudan du Sud, la Syrie, la Tanzanie, le Venezuela, le Yémen, la Zambie et le Zimbabwe…

Ajouter un commentaire

Texte brut

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.