Aller au contenu principal

Ghazi Ben Ahmed : Les négociations sur l’ALECA ne sont ni stoppées ni gelées. Elles reprendraient en 2020 … 

Ghazi Ben Ahmed : Les négociations sur l’ALECA ne sont ni stoppées ni gelées. Elles reprendraient en 2020 … 

Pour mettre fin aux rumeurs autour de la suspension des négociations entre la Tunisie et l'Union européenne (UE) sur l'accord de libre-échange complet et approfondi (ALECA), le président de l'Initiative Méditerranéenne pour le Développement, Ghazi Ben Ahmed a réagi hier , mercredi 10 juillet 2019, dans le cadre d’une conférence de presse pour préciser : « La rumeur relayée par certains médias concernant la suspension des négociations avec l’UE sur l’accord de libre-échange complet et approfondi (ALECA) n’est ni officielle ni confirmée. Les négociations ne sont ni stoppées ni gelées. Elles sont à l’arrêt pour des raisons évidentes, électorales en Europe, et bientôt en Tunisie »

M.Ben Ahmed a expliqué que « la reprise des négociations est prévue pour le premier trimestre de 2020 avec des nouvelles équipes devant être issues des élections tunisiennes (législatives et présidentielle d'octobre et novembre prochains) et européennes »

D’autre part, M.Khaled Arrak, membre du bureau exécutif, chargé des études et de la planification stratégique de l’UTAP a nié hier aux médias  toute information «  sûre » concernant la suspension des négociations autour de l’ALECA. Toutefois, il a rappelé que « l’UTAP maintient sa position qui refuse catégoriquement la signature de cet accord dans sa version actuelle » soulignant que la réhabilitation du secteur agricole est primordiale. Plusieurs mesures doivent être approuvées pour garantir la compétitivité et pour assurer l’équilibre souhaité de cette collaboration …  »  

Il est à rappeler que cet accord a suscité tant de convergences, notamment pour le secteur agricole et ce face aux différences de niveau de compétitivité entre l’agriculture européenne et tunisienne, le manque d’accompagnement technique et financier et les difficultés endurées par les agriculteurs tunisiens... Actuellement, et selon plusieurs experts et professionnels,  l’agriculture tunisienne semble encore incapable de répondre aux défis posés par cet accord qui exige impérativement une remise à niveau approfondie pour garantir l’impact et le développement du secteur agricole… 

 

Affaire à suivre … 


 

Ajouter un commentaire

Texte brut

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.