Aller au contenu principal

Gestion des plantes adventices dans les cultures de céréales

Gestion des plantes adventices dans les cultures de céréales

Les céréales, avec leurs différentes composantes: Blé dur, Blé tendre et orge sont des cultures stratégiques en  Tunisie, occupant une grande importance en termes de superficie et de production. En effet, on compte 1127 mille ha de surface agricole en céréales avec  1287.6 mille tonnes de production (2016). 

Malgré les efforts déployés pour améliorer la production des céréales, le rendement reste faible et instable. Ceci est dû à plusieurs facteurs abiotiques et biotiques  tels que les plantes adventices ou mauvaises herbes.

Ainsi, pour assurer un bon rendement quantitatif et qualitatif en céréales, la gestion des plantes adventices est une nécessité. 

Comment les plantes adventices nuisent-elles les cultures  de céréales? 

La nuisibilité des mauvaises herbes recouvre en fait 2 effets distincts : 

  • la nuisibilité directe : elle est causée par la concurrence que les plantes adventices exercent sur la plante cultivée et qui affecte prioritairement le potentiel de rendement de la culture. Cette concurrence s’exerce vis-à-vis de l’espace, de la lumière, de l’eau… 
  • la nuisibilité indirecte : elle regroupe les autres effets indésirables des plantes adventices comme leur impact sur la qualité étant donné que les mauvaises herbes pouvant être réservoirs ou hôtes de divers parasites. Elles peuvent aussi affecter la capacité ultérieure de production à cause de l’augmentation de leur stock semencier….

Comment lutter conter les plantes adventices ?

La lutte contre les plantes adventices doit être une lutte intégrée combinant les méthodes culturales, préventives et chimiques. 
En effet, la rotation des cultures de céréales avec des cultures « nettoyantes » telles que les légumineuses, la betterave à sucre, le colza,…, est un moyen efficace de limiter l’impact négatif des adventices. L’utilisation de semences certifiées est aussi un facteur indispensable à la bonne conduite des cultures de céréales.
Par ailleurs, le désherbage chimique reste incontournable (Voir liste des herbicides homologués en Tunisie). Cependant, il est très important de raisonner l’utilisation des herbicides via l’identification et la classification des espèces d’adventices en monocotylédones et en dicotylédones (Liste des plantes adventices des céréales en Tunisie), mais aussi de bien positionner les traitements selon les cycles culturaux. 

Quand désherber ? 

Un désherbage réussi nécessite une définition de la date optimale du traitement. En effet, il faut intervenir avant que les adventices n’aient eu le temps de concurrencer significativement la culture en tenant compte du fait que toutes les mauvaises herbes n’apparaissent pas de façon simultanée.
On recommande le désherbage précoce du stade 2 -3 feuilles jusqu’à fin tallage
Un désherbage de rattrapage s’avère nécessaire surtout dans le cas d'une efficacité de traitement insuffisante. On peut faire le désherbage de rattrapage pendant la phase de montaison  en utilisant des produits à base de 2,4-D. 

NB : dans le cas de la présence de résistance  (exemple  Ray-Grass résistant), on doit procéder à un désherbage « racinaire » « post-semis, pré-levée »

 

 

    Ajouter un commentaire

    Texte brut

    • Aucune balise HTML autorisée.
    • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
    • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.