Aller au contenu principal

FAO : Hausse des prix mondiaux des produits alimentaires

FAO : Hausse des prix mondiaux des produits alimentaires

En juin, les prix mondiaux des produits alimentaires ont augmenté pour la première fois depuis le début de l'année suite au rebond qu'ont connu les cotations pour les huiles végétales, le sucre et les produits laitiers. La plupart des prix sur les marchés des céréales et de la viande ont persisté vers une tendance à la baisse face aux incertitudes du marché causées par la pandémie du COVID-19.

A compter de juillet 2020, les prix couverts par l'Indice des produits alimentaires(*) se feront sur une période plus large, en passant de 2002-2004 à 2014-2016. Pour plus de détails concernant cette révision, voir l'article publié dans la revue de juin 2020 des Perspectives alimentaires de la FAO. Un article donne plus d'informations sur l'ancienne structure de l'Indice.

L'Indice FAO du prix des huiles végétales a augmenté de 11,3 % en juin après avoir baissé pendant quatre mois d'affilée. Ce rebond reflète surtout une forte hausse du prix des huiles de palme suite a la relance de la demande mondiale d'importations favorisée par un relâchement des mesures de confinement liées au COVID-19 dans de nombreux pays et aux inquiétudes concernant d'éventuels reculs de production face aux pénuries de main d'œuvre.

L'Indice FAO des prix du sucre a augmenté de 10,6 % en juin par rapport au mois précédent. La hausse du pétrole brut a contribué à faire augmenter les marchés du sucre, encourageant les raffineries de sucre au Brésil à puiser dans leurs stocks de canne à sucre pour produire de l'éthanol au lieu du sucre et ont de ce fait, affecté les disponibilités à l'exportation de sucre ainsi que les prix.

L'Indice FAO des prix des produits laitiers a augmenté de 4 % depuis mai, marquant ainsi sa première hausse après quatre mois de déclin consécutifs. La relance des demandes d'importations pour des stocks immédiatement disponibles, en particulier en provenance du Moyen-Orient et d'Asie de l'Est, associée à la baisse saisonnière des stocks en Europe et à une disponibilité limitée en Océanie, ont contribué à la hausse récente des prix.

 

(*)L'Indice FAO des prix des produits alimentaires, un indice pondéré par les échanges commerciaux permettant de suivre l'évolution mensuelle des principaux groupes de produits alimentaires, affichait une moyenne de 93,2 points en juin, soit en hausse de 2,4 pour cent par rapport au mois précédent.

 

Ajouter un commentaire

Texte brut

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.