Aller au contenu principal

FAO Forte hausse des prix des produits alimentaires en novembre 2020

FAO Forte hausse des prix des produits alimentaires en novembre 2020

 

Les cours mondiaux des produits alimentaires ont connu une forte hausse en novembre et atteint un sommet en près de six ans, comme l'indique un rapport de référence de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO).

Au cours du mois, l'indice FAO des prix des produits alimentaires s'est établi en moyenne à 105,0 points, soit une appréciation de 3,9 pour cent par rapport à octobre et de 6,5 pour cent par rapport à sa valeur constatée il y a un an. La FAO signale qu'il s'agit de l'augmentation mensuelle la plus importante depuis juillet 2012, ce qui a fait grimper l'indice à son niveau le plus haut depuis décembre 2014.

L'indice FAO des prix des huiles végétales a connu une hausse vertigineuse de 14,5 pour cent par rapport au mois dernier, les prix de l'huile de palme continuant leur remontée en raison du recul prononcé des niveaux des stocks mondiaux.

L'indice FAO des prix des céréales a crû de 2,5 pour cent par rapport à octobre et a atteint une moyenne supérieure de 19,9 pour cent à celle enregistrée en novembre 2019.
L'indice FAO des prix du sucre a affiché une croissance mensuelle de 3,3 pour cent, alors qu'un repli de la production mondiale pendant la prochaine campagne de commercialisation semble de plus en plus probable au vu des conditions météorologiques défavorables qui ont nui aux perspectives de récolte dans l'Union européenne, en Fédération de Russie et en Thaïlande.

L'indice FAO des prix des produits laitiers a progressé de 0,9 pour cent et s'est approché de son niveau le plus élevé en 18 mois, principalement du fait de l'affermissement des prix du beurre et du fromage et de la montée en flèche des ventes au détail en Europe, alors que la région connaissait une baisse saisonnière de sa production laitière.

L'indice FAO des prix de la viande a enregistré une hausse de 0,9 pour cent par rapport à octobre, mais reste inférieur de 13,7 pour cent à la valeur qui était la sienne il y a un an. Les prix de la viande bovine, ovine et porcine ont tous augmenté, tandis que ceux de la viande de volaille ont reculé.

 

Ajouter un commentaire

Texte brut

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.