Aller au contenu principal

FAO : Baisse de 2,4% de la production mondiale des céréales en 2018

FAO : Baisse de 2,4% de la production mondiale des céréales en 2018

Dans son nouveau Bulletin sur l'offre et la demande de céréales, l'Organisation pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) a affirmé la baisse de ses prévisions concernant les céréales dans le monde dont la production, en 2018, serait passée à 2 595 millions de tonnes, soit environ 2,4% de moins que le niveau record atteint l'an dernier.

La FAO a abaissé ses prévisions concernant la production mondiale de blé à 725,1 millions de tonnes en raison de récoltes moins importantes que prévu en Turquie et en Russie. La projection pour  la production mondiale de céréales secondaires a également été réduite à 1 357 millions de tonnes en raison de la révision à la baisse des récoltes d'orge et de sorgho.

En revanche, elle prévoit que la production mondiale 2018 de riz devrait atteindre un nouveau sommet de 513 millions de tonnes, ce qui représente une augmentation de 1,3% par rapport à 2017. Elle prévoit également une augmentation des semis de blé d'hiver dans l'hémisphère nord ainsi qu'une production de maïs plus importante dans une grande partie de l'hémisphère sud, bien que les perspectives d'un éventuel événement El Nino compromettent les perspectives en Afrique du Sud et dans les pays voisins.
L'utilisation mondiale de céréales au cours de la saison 2018-2019 devrait augmenter de 1,3% pour atteindre 2 649 millions de tonnes du fait du regain de vigueur des utilisations fourragères et industrielles du maïs.

Les stocks mondiaux de céréales devraient s'établir à 762 millions de tonnes d'ici la fin de la saison en 2019, soit 6,5% de moins que leurs niveaux d'ouverture record. Les stocks de maïs devraient se contracter de 14%, tandis que ceux du blé devraient baisser d’au moins 12%. En revanche, les stocks mondiaux de riz devraient augmenter de 2,7% pour atteindre un niveau record de 177 millions de tonnes.
Le commerce international des céréales devrait encore se contracter en 2018/2019 bien que la baisse, estimée à 1,1%, soit plus faible par rapport à ce qui avait été anticipé en novembre.

Ajouter un commentaire

Texte brut

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.