Aller au contenu principal

COI : Le Brésil, les États-Unis et l’Union européenne contribuent à 59% des importations mondiales d’huile d’olive

COI : Le Brésil, les États-Unis et l’Union européenne contribuent à 59% des importations mondiales d’huile d’olive

 

Le Brésil contribue à environ 8% des importations mondiales d’huile d’olive, ce qui le place en troisième position derrière les États-Unis (36%) et l’Union européenne (15%). Ces trois pays contribuent à 59% des importations mondiales.

La part des autres pays importateurs est inférieure à 8%. Les achats d’huile d’olive et d’huile de grignons d’olive réalisés par le Brésil ont augmenté de 12,4% au cours de la dernière campagne. Le marché de l’huile d’olive au Brésil a été caractérisé par une forte croissance entre 2015/16 à 2018/19.

Les importations du Brésil avaient fortement diminué durant la campagne 2015/16, perdant 31% par rapport à la campagne 2013/14 et n’atteignant que 50.649 tonnes. Cette baisse est attribuée à la crise économique et à la dévaluation de la devise brésilienne.

Lors de cette dernière campagne, les importations ont atteint 86.362 tonnes, soit 70,5% de plus qu’en 2015/16. Le Portugal - qui augmente ses ventes de 23,3% par rapport à la campagne précédente - et l’Espagne (+ 6,2%) sont les deux principaux fournisseurs du Brésil. À eux deux, ils contribuent à 79,7% des importations du Brésil, la part des autres pays étant inférieure à 8%.

 

 

Ajouter un commentaire

Texte brut

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.