Aller au contenu principal

Cap sur le rapport du marché des céréales publié récemment par le Conseil international des céréales

Cap sur le rapport du marché des céréales publié récemment par le Conseil international des céréales

Les prévisions de production toutes céréales confondues (blé et céréales secondaires) en 2018-2019 sont relevées de 4 millions de tonnes, l’essentiel des changements portant sur le maïs. 
Selon le rapport du Marché des céréales publié récemment par le Conseil international des céréales, la consommation de céréales est rognée de 4 millions de tonnes par rapport au mois dernier et comme les stocks d’ouverture sont en hausse (+2 millions d’un mois sur l’autre), les stocks de report à la fin de 2018/19 sont majorés de 10 millions (principalement pour le maïs, le blé et l’orge), à 604 millions.

Les prévisions de production mondiale de soja en 2018-2019 affichent une légère hausse d’un mois sur l’autre, à un pic de 359 millions de tonnes, un gain de 5 % d’une année sur l’autre. Pour traduire un chiffre moindre pour la Chine, le total de l’utilisation est abaissé, ce qui donne une hausse de 3 millions de tonnes des stocks cumulés, projetés à un pic de 52 millions. La production est jugée stable d’une année sur l’autre en 2019/20. 
La consommation devrait croître mais on s’attend à ce que les inventaires n’évoluent guère en raison des stocks d’ouverture volumineux de la dernière campagne. Les perspectives d’échanges sont incertaines, car elles sont largement tributaires de la demande chinoise.

Concernant le riz, les perspectives de production mondiale de riz en 2018-2019 sont relevées de 5 millions de tonnes d’un mois sur l’autre, à un record de 500 millions, soit une hausse de 1 % d’une année sur l’autre. Bien que la consommation soit relevée, l’essentiel de la hausse nette des approvisionnements est dirigé vers les stocks, estimés faire 4 millions de tonnes de plus qu’en février, à 157 millions, un gain de 4 % d’une année sur l’autre. 
Le même rapport indique que l’Indice des céréales et des oléagineux du CIC (GOI) a perdu environ 3 % d’un mois sur l’autre, y compris des replis pour tous les éléments sauf le riz. Il souligne que les prévisions de production toutes céréales confondues (blé et céréales secondaires) en 2018/19 sont relevées de 4 millions de tonnes d’un mois sur l’autre, l’essentiel des changements portant sur le maïs. 

La consommation de céréales est rognée de 4 millions de tonnes par rapport au mois dernier et comme les stocks d’ouverture sont en hausse (+2 millions d’un mois sur l’autre), les stocks de report à la fin de 2018/19 sont majorés de 10 millions (principalement pour le maïs, le blé et l’orge), à 604 millions. Cela représente une contraction de 44 millions de tonnes d’une année sur l’autre, alors que -53 millions étaient annoncés dans le dernier GMR. Ce rapport renferme le premier jeu complet de projections de l’offre et la demande pour 2019-2020, selon la même source. 

Ajouter un commentaire

Texte brut

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.