Aller au contenu principal

BERD- FAO : Une étude sur l’étiquetage des aliments et son rôle dans les économies et le développement durable

BERD- FAO : Une étude sur l’étiquetage des aliments et son rôle dans les économies et le développement durable

Une étude, menée par l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) et la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) et baptisée « Renforcer les systèmes alimentaires durables grâce à des indications géographiques »,  a démontré que les produits alimentaires étiquetés en indiquant leur lieu d'origine apportent des avantages économiques et sociaux aux zones rurales et contribuent au développement rural.
Dans le monde, la valeur marchande annuelle des produits alimentaires labellisés avec une indication géographique (IG) s'élève à plus de 50 milliards de dollars. De tels produits ont des caractéristiques spécifiques, des qualités ou encore ont réussi à se faire une réputation à partir de leur origine géographique.

Cette étude analyse l'impact économique de l'indication géographique dans neuf études de cas: le café colombien, le thé Darjeeling (Inde), le chou Futog (Serbie), le café Kona (Etats-Unis), le fromage Manchego (Espagne), le poivre de Penja (Cameroun), le safran Taliouine (Maroc), le fromage Tête de Moine (Suisse).
Dans les neuf cas, l'indication de l'origine a permis de considérablement augmenter le prix du produit final, avec une valeur ajoutée variant entre 20 et 50 pour cent. L'une des raisons est que les consommateurs identifient des caractéristiques uniques - à savoir le goût, la couleur, la texture et la qualité - chez les produits signalés par une indication géographique et, par conséquent, sont prêts à payer plus cher.  

L'étiquetage des produits selon leur origine a des implications qui vont au-delà des gains économiques. Il aide à rendre les systèmes alimentaires plus inclusifs et plus efficaces. Ensemble, les producteurs développent les spécificités des produits, assurent la promotion et protègent l'étiquetage d'origine. La création de tels étiquetages stimule également le dialogue entre secteur public et privé, tandis que les autorités publiques sont souvent associées, de manière étroite, au processus d'étiquetage et de certification.

L'étude reconnaît également que l’étiquetage est un outil qui permet de promouvoir le développement durable et d’établir des liens avec leurs ressources naturelles et culturelles dans les zones locales. Elle insiste aussi sur l'importance de tenir compte des impacts environnementaux, ainsi les spécificités du produit doivent inclure des mesures visant à lutter contre la surexploitation des ressources naturelles.

Ajouter un commentaire

Texte brut

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.