Aller au contenu principal

1er abattoir municipal ayant l’agrément sanitaire du ministère de l’Agriculture à Tozeur

1er abattoir municipal ayant l’agrément sanitaire du ministère de l’Agriculture à Tozeur

Le 1er abattoir municipal, ayant l’agrément sanitaire de la part des services du ministère de l'Agriculture, des ressources hydrauliques et de la Pêche, a été inauguré par le ministre du Commerce, Omar El Behi, à Tozeur. Réalisé par l’Agence de réhabilitation et de rénovation urbaine (ARRU) au profit de la municipalité de Tozeur, moyennant un coût de 3 millions de dinars (MD), cet abattoir a une capacité quotidienne de stockage de trois tonnes et d’abattage de près de 60 têtes (moutons et chèvres), de 10 veaux et de 10 chameaux. 

Cet abattoir est, actuellement, le plus grand au niveau régional (en termes de superficie et capacité de stockage) par rapport aux autres abattoirs municipaux à Nefta, Degach et Hammet El Jérid. Ces derniers ne répondent en effet pas encore aux conditions sanitaires. 
Pour consolider son rôle, cet abattoir sera prochainement renforcé par certains équipements (réfrigérateurs, stockages), ainsi que l’achèvement du réseau de drainage des eaux usées et son raccordement à la station d’assainissement (sachant qu’actuellement, les eaux usées sont collectées dans un puits). 

Selon le ministre, la réalisation de ce projet vise à « améliorer la qualité des viandes commercialisées, la distribution des viandes saines au niveau du marché local, en attendant de penser ultérieurement aux opportunités d’exportation, à partir de cet abattoir équipé d’une unité de 
conditionnement et d’exportation. » 
                                                                                                                                                                         Source : TAP

Ajouter un commentaire

Texte brut

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.