Skip to main content

Semaine de la cuisine italienne : l’huile d’olive au centre des discussions

Semaine de la cuisine italienne : l’huile d’olive au centre des discussions

Une table ronde sur « l'huile d'olive de qualité » a eu lieu mercredi 22 novembre 2017 à l'institut culturel italien à Tunis et ce, dans le cadre de la deuxième édition de "la semaine de la cuisine italienne ", organisée par l’Ambassade d’Italie à Tunis en collaboration avec l’Institut Culturel Italien, l’ICE-Agence italienne pour le commerce extérieur ainsi que la Chambre tuniso-italienne du Commerce et d’Industrie.

Abdessalem Loued, président de la Chambre Syndicale Nationale des Exportateurs d’Huile d’Olive de l’UTICA, Andrea Carassi Directeur Général de l ’Association Italienne de l’Industrie de l’Huile (ASSITOL) et Kaouther Ben Hassine, assistante en enseignement supérieur agricole étaient les intervenants de cette table ronde.

Monsieur Carassi, a commencé par présenter l’association « Assitol » qui regroupe plus que 5000 entreprises membres, dont 43 entreprises opérant dans la production de l’huile d’olive.

En outre, il a insisté sur l’importance du rôle de la Tunisie en tant que partenaire fondamental de l’Italie. Avec 1 million de tonnes de besoin en huile d’olive, l’Italie doit donc importer près de 70% de plus que sa capacité de production, de quoi se tourner vers la Tunisie, qui en plus d’être à proximité, produit de l’huile d’olive de qualité.

Autre facteur important également, l’étendue de la production biologique en Tunisie, dont 80% concerne l’huile d’olive, de quoi être plus compétitif sur le marché mondial.

Monsieur Carassi est revenu également sur l’augmentation du contingent d’importation d’huile d’olives, qui est passé de 56 mille tonnes à près de 90 mille tonnes, et ce après les attentats de Sousse.

Monsieur Abdessalem Loued, a souligné l’importance du secteur oléicole en Tunisie avec une production moyenne près de 180 mille tonnes (avec un pic de 350 lors de la saison 2014-2015) et 300 mille tonnes prévus pour cette saison.

Il ajouté aussi que la Tunisie est un pays exportateur depuis l'époque romaine, mais c’est surtout depuis 1995, et la libération totale du secteur de l’huile et son ouverture sur le privé ce qui a déclenché une montée spectaculaire en terme de qualité, avec 80% de ‘huile extra-vierge.

Loued est revenu sur l’importance des échanges Tuniso-italiennes en matière de l’huile d’olive en insistant sur la nécessité d’ouvrir les échanges entre les pays producteurs de l’huile d’olive.

Madame Kaouther Ben Hassine, a mis l’accent sur les spécificités de notre huile d’olive et sa diversification, notamment selon les régions. Elle est revenue sur la qualité des huileries tunisiennes, dont la plupart sont certifiées, et permettent d’avoir une huile d’olive de qualité supérieure.

A la suite de la table ronde, une dégustation de différentes huiles d’olives extra-vierges a eu lieu pour le plus grand plaisir de tous ceux qui étaient présents.

Add new comment

Plain text

  • No HTML tags allowed.
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.