Skip to main content

L'huile d'olive Tunisienne fait peur aux oléiculteurs italiens

L'huile d'olive Tunisienne fait peur aux oléiculteurs italiens

La Tunisie est devenue le deuxième producteur mondial d'huile d'olive derrière l'Espagne.

Cette distinction n'a pas plu aux oléiculteurs italiens qui se sont opposés à l’importation d'huile d'olive tunisienne en privilégiant le produit local.

En effet, le Comité national des oléiculteurs italiens a fait savoir dans une lettre adressée au ministre de l’Agriculture du Développement (Maurizio Martina, Carlo Calenda) qu'ils favorisent la consommation de l'huile d'olive italienne au lieu d'importer l'huile d'olive tunisienne.

La Tunisie a exporté en Italie 6.300 tonnes d'huile durant le mois de septembre. GennaroSicolo, le président du comité national des oléiculteurs italiens, n'a pas apprécié ce fait et a insisté sur cette démarche. Il a ajouté que l'objectif primordial est de défendre le marché italien de l’huile d’olive et de protéger les consommateurs italiens.

D'autre part, plusieurs oléiculteurs ont dénoncé l’autorisation par le Parlement européen d’un accès supplémentaire à l’huile d’olive tunisienne au marché européen.

Quelle stratégie devrait adopter la Tunisie pour faire face à ce lobbying italien.

Est-ce le moment idéal pour conditionner l’huile d’olive tunisienne et créer une marque propre au pays qui sera vendue partout dans le monde ?

Add new comment

Plain text

  • No HTML tags allowed.
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.